Un nouveau DU pour éduquer à la sexualité et prévenir les violences sexuelles

DU prévention des violences sexuelles

Un nouveau diplôme universitaire sur la prévention des violences sexuelles et l’éducation à la sexualité débute à l’automne à la faculté de Médecine de Lille (Université de Lille 2). L’association de ces deux thèmes constitue une première française. Cette formation vise à donner aux professionnels concernés des connaissances et des outils pour développer la communication sur ces sujets en amont auprès de tous les enfants et les adolescents mais aussi face aux personnes victimes ou auteurs de violences sexuelles.

C’est la première fois qu’une formation universitaire vise à la fois l’acquisition d’outils de réflexion, d’analyse et d’actions sur la santé sexuelle et l’objectif de prévention des violences sexuelles, indique le Dr Marie-Laure Gamet, médecin sexologue et co-responsable pédagogique du DU avec le Pr Valéry  Hédouin,  le Pr Pierre Thomas et le Dr Francis Collier, à la faculté de médecine de l’université de Lille 2. « Ce n’est plus tolérable qu’il y ait autant de violences sexuelles dans notre société estime-t-elle. En délivrant une éducation à la sexualité digne de ce nom on préviendra ces violences. On n’a aucun doute sur ce point. On ne peut plus laisser cela au hasard ou à la fatalité ».

Eduquer de manière adaptée

C’est en formant des professionnels à apporter aux enfants et aux adolescents une éducation à la sexualité adaptée à leur âge qu’ils adopteront pour eux-mêmes des comportements et attitudes sexuelles favorables à leur santé sexuelle. Les participants seront également formés à appréhender ces questions de manière spécifique avec des publics adultes particuliers comme les personnes incarcérées ou atteintes de handicap intellectuel, de maladie mentale ou de pathologie somatique chronique. « La France est très déficitaire en éducation à la sexualité auprès de ces personnes », souligne Marie-Laure Gamet.

Ce Du « s’adresse, explique-t-elle, à tous les professionnels en situation de pouvoir faire de l’éducation à la sexualité dans le but de prévenir les violences sexuelles : éducateurs, travailleurs sociaux, personnels infirmiers, etc. des secteurs  de la santé, du social, de la justice, de l’enseignement, de l’administration pénitentiaire… » ou tout autre professionnel amené dans le cadre de sa mission à prodiguer une éducation ou des conseils en matière de sexualité.

Prévention primaire et secondaire

L’enseignement de 145 heures, réparti sur deux ans à raison de trois jours de formation tous les deux mois, alternera à partir de novembre les enseignements théoriques et les mises en situation pratiques, explique la co-responsable pédagogique. Il permettra aux participants d’acquérir un corpus de connaissances sur la sexualité pour aborder la question avec leurs publics, développer l’information des personnes auprès desquelles ils interviennent, leur donner des conseils et échanger avec elles de manière adaptée, explique la sexologue. « Il faut pouvoir mettre des mots sur la sexualité, insiste-t-elle. Et faire en sorte, avec l’éthique qui convient, que les personnes développent ces questions avec leur tête, leur cœur et leur corps » dans l’objectif de vivre en bonne santé sexuelle et prévenir les situations de violence. Un premier objectif consiste à ce qu’ils soient en mesure de monter et d’animer des séances de prévention primaire et secondaire sur la sexualité, la prévention des comportements sexuels à risques ou des discriminations, par exemple. La formation doit aussi permettre aux participants de détecter les violences sexuelles et non pas de les prendre en charge mais de savoir en parler et orienter les personnes concernées, qu’elles soient victimes ou auteurs. Pour Marie-Laure Gamet, « il faut sortir du silence par rapport à ce sujet ».

Géraldine Langlois

Les inscriptions (20 places) peuvent s’effectuer dès maintenant auprès du secrétariat du service de FMC de la faculté de médecine de Lille au 03 20 62 68 53. Les enseignements débutent en novembre 2016.

Nous vous recommandons
Vous aimerez aussi
Qu'en pensez-vous?
Scroll to Top