IST. Tout le monde a déjà entendu parler de ce sigle, mais savons-nous tout ce qu’il faut savoir à ce sujet ?

Tu viens de répondre à un quizz ... tu cherches des réponses à tes questions ou tout simplement plus d'infos ? Cette fiche est pour toi.

1 décembre 2016
infections sexuellement transmissibles test

 IST. Tout le monde a déjà entendu parler de ce sigle, mais savons-nous tout ce qu’il faut savoir à ce sujet ? Qu’est-ce qu’une IST ? Comment se transmet-elle ? Comment l'éviter, la dépister, la soigner ? C’est ce sur quoi nous allons t’éclairer…

Pas sur la cuvette des toilettes !

Une IST est une Infection Sexuellement Transmissible. Provoquée par des microbes, elle se transmet lors des rapports sexuels non protégés par un préservatif, que ce soit pendant une pénétration (vaginale ou anale), ou un rapport bucco-génital (fellation ou cunnilingus). Certaines IST sont plus contagieuses que d’autres. C’est le cas notamment de la Chlamydia, du Papillomavirus ou de l’herpès qui peuvent se transmettre lors de caresses sexuelles, ou encore en cas de microlésions ou coupures, même invisibles à l’œil nu. Eh oui, contrairement aux idées reçues, les IST ne se transmettent en passant aux toilettes après quelqu’un d’autre, ou en ayant une mauvaise hygiène… Toutes les personnes ayant des rapports sexuels sont susceptibles de contracter une infection ! Il est donc important que tous sachent comment les éviter et les dépister…

 

Vigilance et dépistage

La plupart des IST ne provoque aucun signe visible. On peut ainsi être contaminé sans le savoir et retransmettre l’infection, d’où l’importance du dépistage. Lorsque les signes d’une infection apparaissent, ils peuvent être discrets ou apparaître et disparaître dans les jours qui suivent sans pour autant être guéris. Il faut donc être vigilant et avoir une observation attentive de son corps. Connaître les principaux symptômes des IST est donc important pour réussir à les détecter. En voici quelques-uns…

 

La vulve en surveillance ... 

Chez la femme, les signes les plus courants sont une irritation de la vulve, souvent accompagnée de brûlures et de démangeaisons, pouvant aller jusqu’à des plaies ou ulcérations sur les muqueuses. Il peut également y avoir des pertes blanches plus abondantes que d’habitude, malodorantes et colorées, ainsi que des douleurs et brûlures vaginales pendant ou après les rapports sexuels. Des douleurs au bas-ventre, des saignements en dehors des règles et de la fièvre sont aussi des signes d’IST.

 

... et le pénis aussi !

Chez l’homme, il peut aussi y avoir une irritation du pénis et/ou du gland, s’accompagnant parfois de brûlures ou démangeaisons. Des ulcérations ou petites plaies peuvent aussi apparaître, ainsi qu’un écoulement anormal et des douleurs pendant ou après les rapports. Contrairement aux femmes, les brûlures en urinant sont le plus souvent, chez les hommes, causées par une IST. De plus, des douleurs dans les bourses, les testicules et le bas-ventre, ainsi que de la fièvre peuvent aussi être dues à une IST.

Tous ces symptômes ne sont pas toujours causés par une IST mais, quels que soient les signes d’alerte, consulter un médecin permettra d’établir le diagnostic et de prendre un traitement adapté. Plus le traitement est débuté rapidement, plus on a de chances de guérir sans séquelles.

 

Comment prévenir ...

les IST ? Le meilleur moyen d’éviter une IST est de se protéger par un préservatif lors de chaque rapport sexuel et avec chaque partenaire dont on ne connaît pas le statut en termes de contamination par le VIH ou les autres IST. Les préservatifs s’achètent dans les pharmacies, les grandes surfaces et sont disponibles gratuitement dans certaines associations et centres de dépistage. Se faire dépister de manière régulière lorsque l’on a plusieurs partenaires et à chaque fois que l’on souhaite arrêter le préservatif est aussi un moyen de se protéger des IST.

Si tu as un doute, que tu ne sais pas si tu as pris un risque, si tu as un symptôme, que tu as eu un rapport mal ou pas protégé avec un préservatif, ou parce que tu souhaites arrêter les préservatifs avec ton ou ta partenaire, alors fais-toi dépister ! Pour cela, il te suffit de consulter un médecin, ou de prendre rendez-vous dans un centre de planification ou des centres de santé gratuits. Si tu es mineur(e), les Centres de Planification et d’Education Familiale proposent des consultations et, si nécessaire, des examens et médicaments gratuits. Aucun papier ou justificatif d’identité n’est demandé.

Enfin, sache que si une IST est dépistée rapidement, elle peut être soignée tout aussi vite ! Il existe aujourd’hui des moyens de soigner la plupart des IST, les traitements sont simples et efficaces à condition qu’ils soient adaptés… Car un traitement inadapté peut masquer les signes sans guérir la maladie. Il existe aussi déjà des vaccins, notamment pour l’Hépatite B et le Papillomavirus… Demande à ton médecin !

Refaire le quizz

Qu'en pensez-vous ?
Scroll to Top